Je veux vendre mon bien immobilier occupé par un locataire

Auteur:Pierre Jammar
Pages:179-186
SOMMAIRE

Les étapes de la vente. Que devient le locataire ? Que devient le locataire d'un contrat de courte durée ? Si le locataire occupe le logement depuis moins de 6 mois et le bail n'a pas date certaine ? Comment l'acheteur récupère-t-il sa maison ? Le droit de préférence du locataire. Les visites de l'immeuble. Le locataire refuse les visites de candidats acheteurs . Le bien est exproprié .Et si le... (voir le sommaire complet)

 
TABLE DES MATIÈRES
EXTRAIT GRATUIT

Page 179

Les étapes de la vente

Est ici assimilée à la vente de l'immeuble, toute forme d'aliénation, à titre onéreux ou gratuit, comme la donation, l'échange ou la cession d'usufruit et l'apport en société.

Les étapes dans la vente d'un immeuble

La vente d'un immeuble s'effectue généralement en 3 phases :

Le compromis de vente

Le compromis de vente est un document écrit qui constate l'accord du vendeur et de l'acquéreur sur l'immeuble qui est vendu et sur son prix.

Si on dit généralement que «le compromis de vente vaut vente», parce que le vendeur et l'acquéreur se sont mis d'accord sur ce qui est vendu et son prix, le nouveau propriétaire devra tout de même patienter pour pouvoir donner un renon au locataire s'il désire, par exemple, venir occuper luimême le logement.

L'acte authentique devant le notaire

L'acte authentique confirme l'accord constaté dans le compromis de vente.

En principe, il doit être passé devant le notaire dans les 4 mois qui suivent la signature du compromis de vente.

Il entraîne ce qu'on appelle l'opposabilité de la vente aux tiers, c'est-à-dire aux personnes étrangères au contrat, et permet donc à l'acheteur de faire accepter par tous qu'il est bien le nouveau propriétaire de l'immeuble.

Page 180

La transcription de l'acte authentique au registre de la conservation des hypothèques

Une fois l'acte authentique passé, le notaire est tenu de le faire transcrire au registre des hypothèques dans les 2 ou 3 mois suivant les cas.

Que devient le locataire ?

Rien n'interdit au propriétaire de mettre en vente le bien loué pendant la durée de la location.

En soi, la vente du bien loué ne met pas fin au bail, mais elle peut entraîner le départ anticipé du locataire.

Que devient le locataire d'un contrat de courte durée ?

Un bail de courte durée est un bail écrit d'une durée égale ou inférieure à 3 ans.

En principe, ni le propriétaire ni le locataire ne peuvent mettre fin à un bail de courte durée avant son échéance, sauf clause contraire recommandée.

La loi sur le bail de résidence principale part du principe qu'en cas de vente, l'acquéreur succède à l'ancien propriétaire.

Comme l'ancien propriétaire ne peut pas mettre fin au bail avant son échéance, le nouveau propriétaire ne peut pas non plus y mettre fin avant l'échéance du bail.

Si le locataire occupe le logement depuis moins de 6 mois et le bail n'a pas date certaine ?

L'acquéreur n'est pas tenu de respecter le bail qui est en cours. Il peut faire partir le locataire, sans devoir lui adresser un préavis ou verser une indemnité.

Page 181

Sous réserve d'une faute qui pourrait être retenue à l'encontre du locataire qui n'aurait pas fait le nécessaire pour faire enregistrer son bail, alors que cette formalité lui incombait, le locataire peut demander des dommages et intérêts au propriétaire.

Comment omment l'acheteur récupère-t-il sa maison ?

L'acheteur devenant le nouveau bailleur, il devra simplement se référer aux clauses du bail pour lui permettre de prendre possession de son immeuble.

Il faut toutefois tenir compte du fait que le bail qui affecte le bien vendu a date certaine ou non.

1. Le bail a date certaine

Dans cette hypothèse, le nouvel acquéreur du bien subrogera aux droits de l'ancien bailleur dès la signature de l'acte authentique. Le nouvel acquéreur devra donc en tout point respecter le contrat de bail en cours.

L'opération est, dans...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI