RSE: Quels outils et quelles techniques?

Auteur:Anne Peeters
Pages:63-74
SOMMAIRE

La démarche de RSE est progressive. Elle nécessite d'abord une écoute attentive des parties prenantes qui revient parfois, pour le chef d'entreprise, à aller chercher activement l'information. Les messages adressés à l'entreprise ne peuvent pas tous faire l'objet d'une réponse immédiate. Les valeurs de l'entreprise seront progressivement mises en harmonies avec les demandes des parties prenantes... (voir le sommaire complet)

 
EXTRAIT GRATUIT

Page 63

Si l'on veut résumer la RSE, on pourrait presque dire que la RSE commence par de la communication et se termine par de la communication. Entre les deux extrêmes, se mettent en place des actions, des indicateurs quantitatifs et / ou qualitatifs, des tableaux de bord, des systèmes d'évaluation, toute la démarche étant identifiée par des normes, des standards et des labels.

On a vu qu'il existait des outils d'évaluation, souvent d'auto-évaluation, du degré d'implication de l'entreprise dans la concrétisation de valeurs qu'elle pratique intrinsèquement.

Sans recourir à des outils extérieurs, l'entreprise peut elle-même procéder à une identification d'une responsabilité sociétale adaptée. Une telle démarche oblige l'entreprise et ses responsables à répondre, après consultation des parties prenantes, à un certain nombre de questions:

Page 64

- Quels sont les points sensibles de mon secteur d'activité?

- Que font mes concurrents toutes tailles confondues?

- Quelles sont les valeurs auxquelles sont sensibles les parties prenantes internes de l'entreprise (les responsables et les salariés en premier lieu) et dont le respect impactera sur la cohésion du groupe?

- Quels sont mes moyens, mes limites et mes contraintes spécifiques?

En ce qui concerne le premier point, chaque secteur d'activité a ses points sensibles. Ainsi, le fabriquant de chocolats devra être attentif à la qualité de sa filière d'approvisionnement, à la transparence transmise au consommateur, à l'intégration de valeurs comme le commerce équitable et bien entendu, au développement de l'employabilité de ses salariés ouvriers, dans un secteur où une grande partie d'entre eux sont des ouvriers non qualifiés, donc plus fragiles dans des contextes de crise de l'entreprise. La présence importante de femmes dans le secteur ouvrier amènera les responsables de l'entreprise à s'interroger sur l'opportunité et la Page 65 faisabilité de la mise en oeuvre de mesures spécifiques en vue de favoriser leur épanouissement personnel à travers une meilleure articulation de la vie privée et de la vie professionnelle. Cette dernière dimension est importante dans de nombreux secteurs qui occupent un grand nombre de femmes tels les services.

Cette entreprise du secteur des services a décidé de favoriser la promotion des femmes en interne ainsi que l'articulation entre la vie privée et la vie professionnelle. Elle a pris dès lors une série de mesures qu'on pourrait qualifier de «négatives» et qui
...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI