Introduction

Auteur:Stéphane Mercier
Pages:7
 
EXTRAIT GRATUIT

Page 7

Garnier avait formulÈ la citation que ´La comptabilitÈ est l'algËbre du droitª.

L'Èlaboration des comptes annuels consolidÈs est un des domaines les plus complexes de la technique comptable. DËs lors qu'une sociÈtÈ mËre dÈtient des participations dans ses filiales, la sociÈtÈ mËre a l'obligation de fournir des comptes consolidÈs, Ètablis conformÈment aux normes IAS/IFRS, afin d'offrir une vision Èconomique et financiËre transparente et normalisÈe de cet ensemble de sociÈtÈs.

La consolidation est donc utile ‡ la comptabilitÈ des grands groupes de sociÈtÈs. De prime abord, il suffit de sommer les comptes annuels des sociÈtÈs formant un groupe de sociÈtÈs.

Les opÈrations intercompagnies (intragroupe), la modification du pÈrimËtre de consolidation, des pourcentages d'intÈrÍt et de contrÙle, les opÈrations en devises compliquent considÈrablement les choses : outre additionner, il faut pouvoir soustraire, multiplier et mÍme diviser. Dans la pratique, il faudrait pouvoir gÈrer un calcul matriciel. Voici pour l'algËbre : elle se complique lorsqu'un groupe grandit.

Nous sommes habituÈs ‡ des rËgles de fonctionnement de la comptabilitÈ trËs strictes, liÈe ‡ la fiscalitÈ. Tout est codifiÈ, y compris le plan comptable. En IAS/IFRS, d'inspiration anglo-saxonne, on se base sur des critËres plus difficiles ‡ apprÈhender...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI