Qu'est-ce qu'une entreprise en difficulté?

Auteur:Philippe Jehasse
Pages:123-126
SOMMAIRE

1. Définition économique de l'entreprise en difficulté. 2. Définition juridique de l'entreprise en difficulté.

 
TABLE DES MATIÈRES
EXTRAIT GRATUIT

Page 123

Dans un récent article publié dans la Revue économique de la B.N.B., l'on pouvait lire que la proportion d'entreprises 227 en difficulté s'élevait à quelque 17 % pour les grandes entreprises et à 20,5 % pour les P.M.E. et que ces entreprises totalisaient environ 217.000 travailleurs.

C'est dire toute l'importance de la problématique.

Si de manière générale, l'on s'accorde sur les différents facteurs structurels et conjoncturels qui peuvent conduire une entreprise à rencontrer des difficultés financières, en particulier en période de récession économique, par contre il n'est pas toujours aisé de définir in concreto ce qu'est une entreprise en difficulté.

1. Définition économique de l'entreprise en difficulté

Une entreprise est en difficulté lorsqu'elle n'est plus à même 'honorer de manière continue ses relations contractuelles avec ses différents partenaires (fournisseurs, créanciers institutionnels, personnel, banques, pouvoirs publics, ...).

Cette situation est la résultante de la défaillance de la rentabilité et/ou de la liquidité de l'entreprise. En simplifiantPage 124 quelque peu la réalité, nous pouvons présenter la typologie suivante des entreprises en difficulté:

- l'entreprise dont la liquidité est insatisfaisante mais dont la rentabilité est bonne (mal passager)

C'est fréquemment le cas des jeunes entreprises ou des entreprises en forte expansion ayant fait des investissements importants et dont le besoin en fonds de roulement excède sa capacité d'autofinancement.

Leurs fonds propres sont insuffisants et ne leur permettent pas d'obtenir aisément l'apport de capitaux tiers. Pour peu que ce problème de liquidité soit solutionné endéans un délai raisonnable et qu'il ne vienne pas entamer la solvabilité de l'entreprise par des charges financières excessives, la «maladie» ne sera que passagère.

- l'entreprise dont la liquidité est satisfaisante mais dont la rentabilité pose problème souffre d'une «maladie chronique»

L'insuffisance de ses débouchés (insuffisance de son chiffre d'affaires) et/ou le poids de ses charges (technologie obsolète, trop de personnel ou personnel - en ce compris la direction - incompétent/démotivé, mauvaise organisation interne, ...) entraînent des pertes à répétition qui viennent entamer ses capitaux propres.

Aussi longtemps que les produits encaissés couvriront les charges...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI